26° 28°
Weather
Favoris 0
  • Culture

Saint-Martin, terre de sel

Mis à jour le

Le saviez-vous ?

Bien avant l’arrivée des premiers colons, les populations amérindiennes Arawaks installées sur l’île l’appelaient Soualiga, «Terre de sel».

Lancement de l’économie saline à Saint-Martin

Durant le XVIème siècle, grande époque des corsaires et des flibustiers, diverses nations convoitèrent l’île pour ses dépôts salins.

Ce sont les Hollandais qui remarquèrent les premiers l’étang salin de Great Bay. Ils installèrent alors les premières familles et l’histoire de l’économie saline de Saint-Martin s’amorça.

Un précieux minéral

Le sel a été cultivé en partie française dans les salines de Grand Case, Chevrise et Quartier d’Orléans. Celle de Grand Case était la plus grande de la partie française et sa production était alors exportée en métropole, dans la Caraïbe, au Canada et aux États-Unis. Le précieux minéral permettait alors la conservation de la viande et de la morue.

Sur l’île, la dernière récolte de sel eut lieu en 1961.