Infos COVID
24° 26°
Weather
Favoris 0
Réserve naturelle Baie de l'embouchure Galion

Se balader dans la Réserve Naturelle

Créée en 1998, la Réserve Naturelle de Saint-Martin s’étend sur 3060 hectares et 11 km de côte, au nord-est de l’île, du côté français. La plus grande partie concerne la Réserve marine située sur le plateau qui relie les îles d’Anguilla, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. La partie terrestre de la Réserve Naturelle est composée de côtes rocheuses, de falaises, de plages et de mangroves. Les zones marécageuses de l’étang aux poissons et de la saline de la Baie Orientale font partie de ce domaine protégé.

Les îlets de la côte orientale comme Pinel, Petite Clef, Caye Verte, Tintamarre et les îlets de la Baie de l’Embouchure ainsi que le célèbre Rocher créole, face à la baie de Grand Case, font également partie de cette zone sanctuarisée. La Réserve Naturelle de Saint-Martin a pour objectif de préserver les cinq principaux écosystèmes de l’île : les récifs coralliens, les mangroves, les herbiers de phanérogames, les étangs et la forêt sèche littorale.

Réserve naturelle Saint-Martin Mangrove
Réserve naturelle Saint-Martin Herbier

Les herbiers de phanérogames et les récifs coralliens

Les fonds marins constituent un écosystème très représentatif de la biodiversité. Ils comptent des herbiers qui jouent un rôle déterminant dans l’épuration des eaux littorales et sont la nurserie de nombreuses espèces, auxquelles ils offrent abri et nourriture. À Saint-Martin, les herbiers sont phanérogames, c’est-à-dire qu’ils sont composés de plantes à fleurs et non d’algues. Ils jouent un rôle considérable et sont d’une très grande valeur écologique. Les récifs coralliens sont aussi un élément majeur de l’équilibre marin car ils protègent la côte de la houle et servent d’habitat, de garde-manger, de refuge à des milliers d’espèces. Au milieu de cette jungle aquatique, les lambis et les oursins diadèmes prolifèrent. De nombreux poissons multicolores se reproduisent comme le poisson-lion, le poisson-coffre, le poisson-ange et le poisson-perroquet.

Entre Quartier d’Orléans et Oyster Pond (Baie Lucas), les visiteurs peuvent découvrir l’observatoire aux baleines, au-dessus de l’océan Atlantique, Saint-Martin fait d’ailleurs partie du sanctuaire des mammifères marins des Antilles françaises. Les baleines à bosse et les grands dauphins fréquentent les eaux de la Réserve Naturelle.

Sur l’îlet Pinel, un sentier sous-marin a été conçu pour découvrir sans les abîmer, les merveilleuses espèces de poissons et de coraux. Il n’est pas rare de découvrir les traces des tortues marines, différentes espèces fréquentent les eaux saint-martinoises, la tortue Luth et la tortue Verte.

Réserve naturelle Saint-Martin Pélican brun

La mangrove et les étangs de la Réserve Naturelle de Saint-Martin

Situés entre terre et mer, les étangs et les mangroves constituent deux écosystèmes imbriqués. De grandes étendues d’eau se mêlent à des forêts impénétrables bordées de palétuviers.

Réserve naturelle Saint-Martin Mangrove

Les étangs atténuent les inondations en cas de fortes pluies, protègent la côte contre les agressions de la mer, décantent les alluvions et épurent les eaux avant leur rejet en mer. Fréquentés par des centaines d’oiseaux, la mangrove et les étangs sont à découvrir à travers de petits sentiers qui rendent accessibles ces paysages naturels. Les petits et gros oiseaux se côtoient et constituent une diversité unique. Le colibri, le sucrier à ventre jaune et le pipiri ainsi que le grand paille-en-queue, la sterne bridée, le puffin de l’Herminier, la petite sterne font partie du paysage caribéen ainsi que les grands échassiers comme l’échasse d’Amérique,  la grande aigrette, l’aigrette neigeuse. L’emblématique pélican se repère facilement au bord de la côte, en train de pêcher. Les équipes de la Réserve Naturelle ont eu le bonheur d’apercevoir à l’étang Guichard trois espèces assez rares : un canard souchet, un couple de canards pilet et deux fuligules à tête noire.

La forêt sèche

La forêt sèche abrite de très beaux arbres et arbustes, originaires d’Afrique mais aujourd’hui, typiques des Antilles. Le tamarinier, le manguier, le flamboyant ainsi que le fromager, le gommier rouge et le guavaberry se déploient fièrement sur le sol saint-martinois. De très belles plantes et fleurs remarquables poussent naturellement à Saint-Martin, comme les orchidées sauvages, les hibiscus, l’aloès qui sont un plaisir pour les yeux et possèdent mille vertus. Des petits papillons blancs, appelés piérides du tapier pullulent sur les grands arbres, et donnent l’impression qu’ils sont recouverts de fleurs. Très répandu, jusque dans les jardins privatifs, l’iguane à l’allure préhistorique mais inoffensive, donne un frisson très particulier à qui l’apercevra.

Entre l’Anse Marcel et la plage de Grandes Cayes, via la plage déserte de Petites Cayes, vous pouvez parcourir en deux heures et demie les 4,5 kilomètres du sentier des Froussards, dernier massif forestier littoral intact de l’île. Le sentier des Froussards permet la découverte d’espèces végétales uniques comme le cactus « Tête à l’anglais » qui est en voie de disparition dans le monde, mais qui se plaît beaucoup sur l’île. Reconnaissable à sa protubérance rouge vif et pleine d’épines, il se détache facilement dans les herbes sèches de la lande littorale.

Sur l’îlet Pinel, un sentier de 1,5 km de long relie les trois plages de cet emblématique lieu qui illustre parfaitement l’écosystème de la forêt sèche. Des panneaux d’information et deux tables d’orientation ont été installés pour permettre aux randonneurs d’identifier les espèces végétales locales et des oiseaux habitués des lieux.

Le Ranch du Galion situé au niveau de Quartier d’Orléans propose des balades à cheval pour découvrir la Réserve Naturelle. Toujours accompagné d’un moniteur diplômé, vous pouvez vous initier à la connaissance des plantes médicinales qui poussent entre la mangrove et la lande littorale, tout en partageant une complicité particulière avec les équidés. Vous partez pour un grand tour au cœur de la Réserve Naturelle de Saint-Martin, entre terre et mer. Grâce aux chevaux, tous les terrains, même les plus accidentés et les plus impraticables seront votre terrain de jeu pour passer une journée nature exceptionnelle.

Rien que pour vous