Faire du shopping sur front street

L’art de flâner à la caribéenne

C’est l’heure d’embarquer pour une véritable escapade urbaine aux influences tropicales, dans la rue appelée “Front Street”. Sur cette artère au coeur de la capitale hollandaise, Philipsburg, tous les ingrédients d’une promenade à la sauce caribéenne sont réunis pour passer un bon moment et faire d’étonnantes affaires exemptes à des prix très attractifs.

Les secrets d’un shopping cosmopolite

Que serait une visite de St. Martin/St. Maarten sans passer par Front Street, à Philipsburg ? Cette longue voie, qui se dévoile peu à peu lorsqu’on vient de la partie française, commence par quelques magasins de vêtements plus colorés les uns que les autres, puis des vendeurs de parfum et d’alcool. S’il semble surprenant que ces deux produits soient proposés dans un même espace, il suffit de franchir la porte pour comprendre que c’est leur petit prix exonéré de taxes qui justifie cette association. La bonne affaire est à portée de main ! Faut-il encore en connaître les rouages... Les prix, annoncés au même montant en euros et en dollars, sont une aubaine dès lors qu’on a préalablement troqué ses euros en dollars dans un bureau de change. La différence ira dans la poche du client rusé. De même, le chiffre annoncé n’est pas toujours définitif : l’acheteur capable de débattre pourra ainsi repartir avec un butin moins cher que prévu.

Entre shopping et folklore

Faire du shopping sur Front Street ne se résume pas à de la négoce. Si la discussion autour du prix peut être envisagée dans chaque boutique, la rue se révèle pleine de surprises quelques mètres plus loin. La première d’entre elles est à découvrir sur cette place face à la plage, sur laquelle se dresse une ancienne bâtisse aux allures d’église. En effet, ce bâtiment est en réalité le tribunal local, qui surprend les passants qui lève les yeux au ciel : à son extrémité, tel un clocher, cette administration affiche fièrement… un ananas ! Ce folklore est le premier marqueur d’une ambiance tropicale, qui se poursuit tout au long de la visite. Le second est, évidemment, la musique locale qui rythme la balade. A ce stade de la rue, qu’elle soit diffusée par des commerçants ou des automobilistes de passage, elle accompagne à coup sûr les pas des flâneurs. Le troisième indicateur de l’influence caribéenne est à deux pas de la rue marchande : la mer, qui cadence cette allée, se rappelle à la mémoire des promeneurs par son bleu éclatant, en attirant leur regard entre deux bâtisses.

Des trouvailles pour toutes les bourses

Le décor est planté. A mesure que la rue défile, de nouveaux magasins se profilent. C’est au tour des bijoux, des griffes américaines et des marchandises électroniques, de faire leur show. Toujours sans taxe et en dollars, ces produits de plus grande valeur se marchandent jusqu’à épuisement. D’ailleurs, les grands commerces de Front Street commencent à s’essouffler pour laisser place à l’artisanat local et à un croisement de rues. Il est alors temps de choisir le thème de la suite de la virée shopping : en bord de mer ou dans l’antre de bazars de vêtements très appréciés des résidents.

  Des expériences vraiment Friendly
Partager