Bon à savoir

Saint-Martin - Foire aux questions

Cette section a pour objectif de répondre aux questions diverses fréquemment posées sur l’île de Saint-Martin. Si vous souhaitez une réponse précise concernant une information pratique en particulier, n’hésitez pas à remplir le présent formulaire. Les services de l’Office de Tourisme de Saint-Martin vous répondront par e-mail dans les meilleurs délais.

En attendant votre réponse personnalisée, voici quelques questions fréquemment posées :  

Grâce au climat idéal de Saint-Martin, toutes les périodes sont bonnes pour visiter l’île. Les températures sont élevées tout au long de l’année et les événements nombreux. La haute saison, qui se déroule de décembre à fin avril, est une saison plus sèche avec des températures plus agréables. Pendant la basse saison, de mai à fin novembre, l’île est moins fréquentée mais c'est aussi la période la plus chaude et la plus humide. Ne tenez pas trop compte des clichés qui vous signalent que la période dite cyclonique (de septembre à novembre) est « terrible ». Il pleut plus souvent certes, mais les averses restent de courte durée et les températures des plus agréables. Plus d'informations dans la rubrique :  METEO ET CLIMAT  

Il n'existe que très peu de nuisibles à Saint-Martin. Il n’y a pas de serpents et les araignées peuvent mordre mais ne sont pas dangereuses. Le scorpion des petites Antilles et la Scolopendre (sorte de gros mille-pattes) provoquent également des morsures douloureuses mais peu de risques d’aggravation sauf en cas d’allergie. En revanche, il convient de se protéger des moustiques qui, en fonction des lieux et de la pluviosité, peuvent transmettre la maladie de la dengue. Dans l’eau, c’est la même chose. Aucune espèce n’est dangereuse tant que l’on ne la touche pas, qu’on ne la nourrit pas et qu’on ne la harcèle pas, pour éviter tout comportement de défense pouvant conduire à des blessures. Peu de méduses sont présentes à Saint-Martin hormis la guêpe de mer et la galère espagnole/physalie dont les piqûres sont douloureuses et peuvent entraîner un arrêt cardiaque pour la seconde. Plus d'informations dans la rubrique :  INFOS PRATIQUES  

Pour les arrivées à l'aéroport régional de Grand-Case et si vous êtes de nationalité française, la carte d'identité est suffisante. Pour les arrivées à l’aéroport Princess Juliana (côté hollandais), il est impératif de vous munir d’un passeport en cours de validité. N’oubliez pas également de remplir intégralement le formulaire d’immigration délivré dans l’avion sans oublier votre adresse de destination. Plus d’informations dans la rubrique :  FORMALITES

Sans problème ! La plupart des taxis naviguent entre la partie française et la partie néerlandaise. Attention, certains chauffeurs n'acceptent pas les euros, renseignez vous au préalable. Plus d'informations dans la rubrique :  INFOS PRATIQUES  

Même si le mois de juillet est considéré comme étant en saison « humide », les pluies, sous forme d’averses, sont certes un peu plus abondantes qu’en « hiver » mais ne durent pas. A Saint-Martin, il est très rare de passer une journée sans soleil. Plus d’informations dans la rubrique :  CLIMAT ET METEO  

Sans problème ! Les commerces, restaurants et hôtels acceptent les paiements en dollar. La majorité des cartes bancaires sont acceptées sur l'île. Attention, les chèques hors place ne sont que très rarement acceptés.  Plus d'informations dans la rubrique :  INFOS PRATIQUES  

Le système de bus permet de se rendre dans les quartiers principaux de l’île, aussi bien côté français que hollandais. Mais pour des déplacements fréquents, il est préférable de louer un véhicule, ne serait-ce que quelques jours pour ceux qui séjournent sur les plages les plus animées. Plus d'informations dans la rubrique : Se déplacer  

L'île ne possède ni source, ni rivière. Mais l'eau du robinet, uniquement issue des usines de dessalement, est potable et fait l’objet d’un contrôle régulier de la part des autorités françaises. Des eaux de sources et des eaux minérales sont également disponibles à la vente dans tous les commerces. Au restaurant, on vous proposera rarement de l’eau du robinet.  

Saint-Martin se trouve à 20 minutes d’Anguilla en bateau avec de nombreuses rotations quotidiennes. Pour rejoindre Saint-Barthélemy, comptez 45 minutes en bateau depuis Marigot et seulement 10 petites minutes en avion depuis l’aéroport de Grand Case. Comptez 15 minutes en avion ou 1h30 en bateau pour vous rendre à Saba. Pour rejoindre Saint-Eustache, le vol dure 20 minutes, et pour aller à Saint-Kitts et Nevis, 30 minutes. Plus d’informations dans la rubrique : Situation géographique  

Saint-Martin offre une grande diversité d’hébergements : hôtels, guest house, villas, résidences de vacances, locations saisonnières… Les capacités d’accueil sont importantes et les prestations de qualité. Plus d’informations dans la rubrique : Hébergements de prestige  

Comme sur de nombreuses plages des Antilles, la baignade n’est pas surveillée à Saint-Martin. Des panneaux le précisent à l’entrée des plages. Aucun poste de secours ou maître nageur sauveteur n’est présent, la responsabilité revient donc aux baigneurs de prendre leurs précautions et de surveiller leurs enfants.  

A Saint-Martin, on peut trouver tous les produits de consommation et d’hygiène courante. Dans les supermarchés et les pharmacies, la plupart des produits habituels sont disponibles.    

Saint-Martin est une île sûre où l’on se sent en sécurité. Il est cependant conseillé d’être prudent le soir dans les quartiers peu animés de nuit.  

De nombreux restaurants proposent une cuisine raffinée à mi-chemin entre la cuisine créole et la cuisine française. Les lolos, petits restaurants traditionnels bon marché, sont très connus et appréciés pour leurs grillades et leurs plats typiques. On les trouve dans tous les quartiers mais principalement à Marigot et Grand Case. Plus d’informations dans la rubrique : Des surprises pour vos papilles

Saint-Martin ne dispose d’aucun camping et le camping sauvage est strictement interdit sur toutes les plages de l’île. Cependant, il est toléré à Pâques. En effet, à l’occasion du long week-end de Pâques, les plages sont traditionnellement le lieu privilégié choisi par les familles pour profiter des jours fériés. Mais il faut en demander l’autorisation à la Réserve Naturelle et laisser un chèque de caution qui sera encaissé si le site n’est pas rendu propre.  

L’Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint Barthélemy assure le contrôle sanitaire régulier de l’ensemble des zones de baignade tout au long de l’année. Dans son bilan 2018, l’Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe classait 100 % des eaux de baignade en « qualité excellente en référence aux résultats des quatre dernières saisons » (soit du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2018). Elle aurait procédé en 2018 à 212 prélèvements sur les 12 sites de baignade en mer référencés au niveau européen.

Non les animaux ne sont pas autorisés sur les plages de Saint-Martin. Par ailleurs, un arrêté pris par le Président de la Collectivité stipule qu’il est interdit de laisser divaguer les animaux sur le territoire de la Collectivité. Les chiens doivent être tenus en laisse, les chiens dits dangereux doivent être muselés.

Le stationnement est gratuit sur une grande partie de Saint-Martin. Depuis 2016, le centre de Marigot est quant à lui en zone bleue. Attention cependant aux zones de livraison et aux places réservées aux taxis.

  Bon à savoir
Partager